Objectifs

Objectifs de recherche scientifique et de développement technologique

 

Les projets de recherche proposés au sein du laboratoire rentrent dans le cadre recherche (fondamentale et appliquée) et le développement. Ils se fixent comme objectif d’identifier et résoudre les problèmes liés à l’eau à de son impact sur la santé, l’environnement (eaux usées, salées…) et les ouvrages hydrauliques, pétrolières (corrosion) et de génie civil. A la gestion, le traitement, le recyclage des eaux (usées et salées) et à la valorisation des produits sous produits locaux (noyaux de dattes, déchets de bois, argiles et des huiles de cades) dans l’amélioration de la qualité des eaux. Cet aspect est à quatre niveaux, physique, chimique, géochimique et micro biologique. Une mission essentielle du laboratoire est la recherche d’une approche pour prendre en charge des problèmes liée à la gestion de l’eau, de sa qualité (Déminéralisation, adoucissement, défluoruration et désinfection) conforment à la norme de potabilité, de son impact sur l’environnement (remontée des eaux, prolifération des insectes, salinisation des sols, dépérissement des plantes, …), aussi la caractérisation chimique et microbiologique des eaux, l’élaboration des cartes hydro-chimiques. Par ailleurs, si la norme OMS, exige, dans les eaux potables, une valeur guide comprise entre 1 et 1,5 mg/l en ion fluorure, cette norme semble loin d’être appliquée dans nos conditions sahariennes. En effet, le régime alimentaire et les conditions climatiques influencent considérablement la teneur de cet élément dans l’organisme. Ainsi l’administration en continue des ions  fluorures (eaux et aliments), conjuguée à une forte transpiration en période d’été, conduit certainement à sa concentration dans l’organisme et par conséquent le risque de l’apparition de la maladie fluorose. En effet, il semble que la norme de potabilité des eaux en ions fluorures (1,2 à 1,5 mg/l) ou d’autre ions, préconisée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), est loin d’être recommandée pour les régions sahariennes. Le régime alimentaire des habitants de la région du sud Algérien est riche en ions fluorures (thé, semoule, légume sec, sel, eaux, dattes, pomme de terre, ….).